SHANGHAI

DSC00741GÉNÉRALITÉS

Pays: Chine

Voyage: Février 2016 / 6 jours (2 semaines avec Pékin et la grande muraille)

Période recommandée: de Mai à Octobre, en évitant les pluies du mois de Juillet

Durée recommandée: 3 jours

Budget: $$

Itinéraire:


ligne separatrice

ASPECTS PRATIQUES

Transport: Aéroport → Centre ville: Il y a deux aéroports à Shanghai. 2h max, pour l’un, et 1h max, pour l’autre, en taxi. Bien prévoir l’adresse en chinois sur un papier. Sur place: Taxi, peu cher et pratique. Sinon métro: très facile.

Le talent artistique est en moi... je crois.

Le talent artistique est en moi… je crois.

logement: Narada Boutique Hotel… Ambiance business trip, pas le style d’hôtels que je préfère, mais bien placé, bien décoré et confortable, sauf s’il fait froid dehors: système de chauffage tout pourri je dois dire. Heureusement il y a un jacuz’…

DSC00689 DSC00690

Restaurant:  Je ne saurais malheureusement citer le nom d’un restaurant, mais j’ai super bien mangé.

DSC00933

A ne pas manquer:  Voir le centre des affaires depuis le Bund, passage obligé / se mettre juste aux pieds d’une des grandes tours et lever les yeux, vertige assuré / Trouver un mari, le samedi matin aux puces du People’s square / manger du riz… on est en Chine quand même…

Plus d’infos pratiques : Chine

ligne separatrice

RÉCIT

Remontons d’abord 2 semaines plus tôt: un projet genre “cancer en phase terminal” au boulot, je n’ai plus qu’une carte à jouer: rencontrer directement les autorités chinoises à Pekin puis à Shanghai pour résoudre mon problème, et leur demander humblement de dire oui à toutes mes requêtes. Facile. J’obtiens mon visa, j’achète mes billets, et je pris pour que mon avion ne disparaisse pas entre la Malaise et le Vietnam.

Après 6 jours à Pékin, Shanghai, me voilà.

DSC00745

ligne-separatrice22

 Alors autant Pékin je suis tombée amoureuse, autant Shanghai, … je sais pas trop.

Plein de choses à voir, un ville très bouillante, et moderne… un peu trop je crois.

Le Bund:

DSC00861

Alors ça c’est chouette. C’est une promenade de 1,5km sur le bord de la rivière Huangpu. On y passerait facilement des journées entières à regarder les gens, l’évolution des rayons du soleil sur les tours géantes de Shanghai, les vas et viens des bateaux, et les bâtiments coloniaux majestueux qui datent du début du XXème siècle…

DSC00914

De jour, c’est imposant, de nuit c’est magique.

DSC00901

A la base, le mot Bund, terme anglo-ourdou (=langue au Pakistan et dans le Nord de l’Inde… Moi non plus je ne savais pas ce que ça voulait dire), signifie « rive boueuse». Les Chinois, eux, l’appellent Waitan, « la berge des étrangers ».

DSC00894

Pour rejoindre l’autre rive, plusieurs solutions: taxi par tunnel, mais compliqué pour un si petite distance. Le ferry public, pour quelques Yuans, à prendre au Sud du Bund: le plus pratique. Et puis sinon le souterrain de la mort, au Nord du Bond…

DSC00849

Les tours du centre des affaires

DSC00835

La Jin Mao Tower  est l’un des plus spectaculaires gratte-ciels de Shanghai (420.5 mètres de haut ). C’est ma tour préférée avec son architecture en Pagode. Au sommet, un restaurant: invitée par des fournisseurs, ouais, j’y ai bien mangé. Au numéro 88 de l’avenue, avec 88 étages, en octogone, et des proportions en règles de 8, effectivement, cette tour porte bonheur…

A côté, le World Financial Center, 492 m. C’est le décapsuleur. On peut y monter, si vous avez le courage de faire la queue et payer un petite fortune.

DSC00828

Mais la tour qu’on voit vraiment de loin, c’est la Shanghai Tower, avec ses 632 m, sans ascenseur. Non Je rigole. Il y a un ascenseur: 18m/s. Ça faisait longtemps que j’avais pas écrit une bonne blague. La tour vrille à 120°. Oui, elle vrille. Et ça c’est pas une blague.

DSC00826

La Oriental Pearl Tower: C’est une tour de télévision construite au début des années 1990, d’où son air post-guerre froide.

DSC00740

Et puis aussi.. Barad-dûr…Jour…

DSC00718

Nuit…

 

Le marché aux fiancés

Les samedis et dimanches matin, c’est la folie dans le parc de people’s square. Les parents remplis d’espoir viennent chercher un époux/une épouse pour leur progéniture. Cette dernière  n’a même pas besoin de se déplacer, les parents, ils gèrent tout. Faut dire que les critères de recherche sur l’annonce sont assez factuels: “Ma fille de 26 ans, 1.60, qui gagne tant, cherche homme né en 1980, mesurant entre 1.70/75, et gagnant au moins xxx CNY/mois. Une harmonie esthétique serait un plus”.

Michelwong, 1986, Ingénieur bouddhiste, revenus importants, beaucoup d'allure et grand coeur, cherche compagne féminine 1m60 avec qui il pourra tout partager, sauf ses revenus.

Michelwong, 1986, Ingénieur bouddhiste, revenus importants, beaucoup d’allure et grand coeur, cherche compagne féminine 1m60 avec qui il pourra tout partager, sauf ses revenus.

DSC00712

Je me dis que c’est du folklore, mais quand j’en parle à ma collègue chinoise elle me répond “Oui mais effectivement, on a trouvé une femme à mon cousin comme ça.. il y a deux mois”. Super cool.

L'enfant unique

L’enfant unique

Derrière le parc, c’est le début de l’immense rue piétonne Nanjing, qui est une sorte de Champs-Élysées Chinois, avec toutes les marques internationales et tous les contrastes que l’on peut trouver dans ce genre de rue.

Il faisait 25 pourtant...

Il faisait 25° pourtant…

Yu Garden et Old Town

DSC00930

Et bien voilà un quartier que je qualifierais de “tacky” (kitsch en anglais). C’est gros, grand, bondé, coloré. Et parfois un peu moche quand même. Mais ça vaut le coup d’y aller, ne serait-ce que pour voir le Jardin YuYuan, un vieux pavillon typiquement chinois du XVIème siècle.

DSC00796 DSC00768 DSC00759

Et surtout, ne pas hésiter à sortir du bazar, pour marcher dans les rues environnantes, plus populaires et traditionnelles.

DSC00816 DSC00818 DSC00922 DSC00754

La concession française

Départ pour Tianzifang, au cœur de la concession française, qui est une enclave piétonne super cool, avec plein de boutiques plus originales les unes que les autres, et une atmosphère vraiment détendue et à la fois résidentielle. Un de mes coups de cœur de Shanghai.

DSC00948 DSC00976

Pour une ambiance début du XXème siècle, je suis partie me promener derrière Tianzifang, en remontant la Sinan Road, et je me suis retrouvée en France… C’est vraiment fou: des platanes, des maisons typiquement françaises, des terrasses, des cafés, et des sites historiques à visiter (comme l’ancienne maison de Sun Yat Sen (1866-1925), ou de Zhou Enlai, compagnon de route de Mao, qui a même servi de siège du PC pendant un moment).

DSC00999 DSC00994

Mogashan Lu

Dans l’après-midi, direction, Mogashan Lu, et ses galeries d’art très avant-gardistes. Ce sont de vieux entrepôts rénovés, on peut sentir l’effervescence artistique de Shanghai. Comme je l’ai lu sur un autre blog, ” On en prend plein les yeux ! Terriblement dans l’air du temps!

DSC01030 DSC01024

Non loin se trouve aussi le temple du Bouddha de Jade, mais ce ne fut pas vraiment un coup de cœur. On m’avait dit que c’était la folie à toutes heures de la journée, or, il n’y avait que des moines endormis et des touristes.

DSC01016

ligne-separatrice22

Voila, mon séjour en Chine est terminé, j’ai vu les deux villes emblématiques du pays, pourtant j’ai l’étrange impression de n’avoir vécu que 0,00000001% de ce que cet empire du milieu a à offrir. Il faudrait une vie pour s’en imprégner… ou juste quelques jours de vacances en plus de mon boss!

Plus d’infos pratiques : Chine

Un commentaire? Un message? c’est par ici.

DSC01029