EL NIDO

Image1ffff

GÉNÉRALITÉS

Pays: Philippines

Voyage: Février 2014 / 9 jours, cumulé avec Coron Island

Période recommandée: de Février à Mai

Durée recommandée: 5 jours au moins à El Nido

Budget: $$

Itinéraire de Ganache: (Jour 1 = Tour C: rouge /Jour 2 = Tour A + snake island: vert /Jour 3 = Tour B: jaune)

ligne separatrice

ASPECTS PRATIQUES

Transport: Singapour → Puerto Princesa: par Manille: 160 SGD avec Cebu Pacific Airlines (compagnie la plus sérieuse des Philippines, la liste noire n’est justifié que pour des raisons politico-économiques, et non sécuritaires). Aéroport PuertoPrincesa → El Nido: 6h en Van, négocié à 600P/personne. Billets achetés directement dans le hall de l’aéroport. El Nido → Coron Island: Bateau, 1800 P par personne avec Overcomer, réservé avec El Nido Art Café (conseil: réservé quelques jours à l’avance). Franchement, si vous avez une alternative, je le conseillerais plutôt, car la traversée peut très vite devenir pénible, voir un peu dangereuse. Vous ne me croyez pas: les gardes côtes filment les passagers un par un avant le départ… Ceci dit, il n’y a jamais eu d’accidents sévères. Selon les locaux, Overcomer serait plus sûr que Jessabel. Coron Island → Singapour: par Manille: 140 SGD avec Cebu Pacific Airlines.  N’oubliez pas qu’aux Philippines, il peut y avoir des légers imprévus: ne pas se fier seulement aux distances, tout prend plus de temps.

Logement: El Nido: Nous avons choisi de loger sur El Nido même, mais on aurait pu aussi loger à Corong Corong, de l’autre côté de la montagne, qui paraît-il est plus calme. Sei Nazioni cottages: un peu bruyant, mais les cabanes sont très jolies et propres, et le petit déjeuner sur la terrasse fait bien plaisir, par contre un peu cher: 1800P. Sinon, je conseille très fortement d’aller sur la plage de El Nido au Dara Fernandez Cottage, c’est à une vieille dame qui loue des petites maisons sur place, très sommaires, mais avec un charme fou et une vue splendide (1200P), c’était parfait.  Coron Island: lien

Sei Nazioni

Sei Nazioni

Dara Fernandez Cottage

Dara Fernandez Cottage

Dara Fernandez Cottage2

Dara Fernandez Cottage2

A Savoir: il n’y a pas d’ATM (distributeurs) à El Nido, le plus proche est à Puerto Princesa et très peu d’endroit accepte la carte bancaire: prévoir du cash avant. Il n’y pas d’électricité de 6h à 14h

Restauration: Les repas du midi, MAIS LES REPAS DU MIDI QUOI!! OUFFISSIME! je m’explique: quand on part en bateau, le lunch est inclus, et cela consiste, écoutez-bien, en du poisson et/ou crabe et/ou poulet et/ou porc grillé  au barbecue en direct, avec une petite salade et du riz, à volonté, puis en dessert des bananes, pastèques, ananas et mangue, tout ça sur une plage déserte de sable blanc…

IMG_0769

Sinon à El Nido: il y a une boulangerie sur Rizal Street, ça coûte rien et c’est bon. Un restaurant assez original et bon: l’alternative, sur le bord de mer, avec des sortes de balcons individuels pour manger, à même le sol.  Le truc, c’est que dès que quelqu’un marche à côté du balcon, ça zouke un peu, comme un séisme, je crois que je ne suis pas encore remise de Bohol, moi!

tours en Bangka: L’intérêt de El Nido? faire des tours en Bangkas (bateau traditionnel à balanciers). Tous les jours, généralement de 9h à 16/17h. Il y a principalement 4 tours: A/B/C/D (voir carte plus haut).

IMG_1021Un tour classique, sans plongée sous marine, en groupe (max 14 passagers), coûte entre 1200P et 1400P par personne, repas compris. Pour un tour en Bangka privée, il faut compte app. 3500 P en tout. A cela s’ajoute une taxe environnement de 200p /pers, valide pendant 10 jours. Les tours peuvent être arrangés de n’importe quelle agence ou depuis l’hôtel. Le El Nido Art café propose des bons tours de groupe, et est aussi très bien pour organiser les transports vers Coron ou ailleurs, même si ils pourraient être plus aimables.

A ne pas manquer: Courir tout nu sur une plage déserte, sous les cocotiers, louer un kayak une journée, prendre son appareil photo sous marin, se faire servir une noix de coco fraîchement cueillie par un pécheur vivant seul sur son île, compter les tortues de mer, et jeter des caillasses aux coqs à 4h du matin.

Pour d’informations sur la page Philippines

ligne separatrice

RÉCIT

Dans ma grande bonté, je vais ici même daigner partager avec mon audience, mon ressenti sur un des trésors d’Asie du Sud Est. J’aurais pu garder ce secret pour moi,  j’attends donc en retour des remerciements, de la gratitude, de la reconnaissance, ou de l’argent.

Commençons par le commencement: Pourquoi partir à El Nido?

Parce que ma copine Jeanne m’a bien fait comprendre, que s’il y a un endroit sur terre où la phrase “Ça déchire la putain de sa race, cousine, ouaich vraiment ça déglingue sa mère!” avait du sens, c’était bien à El Nido. Qu’à cela ne tienne, Il ne m’en fallait pas plus pour acheter les billets.

 Continuons maintenant avec un peu d’Histoire

EL NIDO, c’est une ville, au milieu de 45 îlots qui forment l’archipel des Bacuits. L’ile de Cadlao, en face de El Nido depuis la plage, est la plus grande et plus haute: 640m. Ces îlots, un peu en pain de sucre, se sont formés il y a 250 millions d’années dans la mer par des dépôts de coralline, à l’endroit où se trouve actuellement le Vietnam et le sud de la Chine. C’est la raison pour laquelle ça ressemble fortement à la Baie d’Halong.

IMG_0725

Ensuite (gros saut dans le temps) se succèdent aux Philippines les chinois, les espagnols, les américains, les chinois, les japonais, et les touristes, seulement à partir des années 1980 à El Nido pour ces derniers, et je peux vous dire que ce n’est pas pour la bouffe qu’on envahi le pays (même si El Nido tient son nom des délicieux nids d’oiseaux comestibles qui pullulent dans la région MMMH….. mmmh ……en fait je sais pas trop, si les chinois en raffolent, c’est que ça ne doit pas être très bons finalement…).

 Il est temps désormais d’exposer le récit de mes aventures

 1er Jour : Tour C – île Matinloc: en groupe (en rouge sur la carte).

Matinloc signifie “Beau” en Tagalog. Mathieu décide alors de s’appeler Matinloc pour le reste du séjour, pour faire plus local soi-disant.

  • Secret beach: il faut se jeter dans de l’eau bleu profond. Aie. il faut rentrer en nageant dans une cavité. Re aie. Mais ensuite on tombe sur un lagon et un plage cachée, entourés de végétation et de pics rocheux, magnifique. Plus de Aie du tout.
  • Stop snorkeling dans la baie, à côté de Star beach. En grosse flemmarde que je suis, je reste sur le bateau à bronzer, et je n’ai aucun, mais alors aucun remord.La vue me suffit laaaargement:

IMG_0754

  • Lunch sur une plage déserte pour le déjeuner, où on peut aussi faire du snorkeling: on voit une tortue de mer sous l’eau, des coraux incroyables, et des lion fishs (des rascasses, comme on dit a Marseille, en plus majestueux, mais certainement moins bon qu’en bouillabaisse):

Rz_21[1]

magique. Les poissons grillés sur la plage, ça aussi, que c’est bon, à mon dieu que c’est bon, bon, bon

  • Matinloc Shrine : Visite des ruines d’une église, avec un point de vue en hauteur sur toute la baie
  • Helicopter island: magnifique plage sur une île qui, je vous le parie en mille, est en forme hélicoptère.

IMG_1011

2ème jour: Tour D (Cadlao): en canoë

  • On longe l’Est de Cadlao, et on tombe alors sur une immense plage, avec plein de cocotier. Un type arrive de nul part: “vous en voulez une?” et hop! En moins de deux il est en haut de l’arbre, sans rien pour l’assurer, et fait tomber des noix de coco qu’il nous ouvre avec sa machette, et qu’on boit, trop heureux, seuls sur notre plage. Mathieu, impressionné, décide aussi d’aller en récupérer: après 1m50 d’altitude (sur les 30m à parcourir), les gouttes de sueur tombe, sa tête devient rouge, ses mains deviennent moites, ses pieds aussi, ses muscles le lâchent… bien essayer quand même.

IMG_0908

  • Bucal Island: la première fois de ma vie que j’ai une île pour moi toute seule, avec des cocotiers, du sable blanc, des coquillages, une eau turquoise, et mon amoureux…

Image3

  • Plage déserte juste après paradise beach, alors qu’une tortue nage à côté de notre canoë quelques secondes. Tout est parfait, il manque plus que le déjeuner, et ça tombe bien, parce que Mathieu a justement préparé avant de partir un pique-nique, et…”non, il n’est pas la, il doit être dans l’autre sac… MAIS OUI je te dis, il n’est pas là, tu as dû le mettre dans l’autre sac! Comment ça tu ne le trouves pas ?!, AARRHHG on doit se tromper regarde partout, dans ton maillot sous les palmes, sous le kayak peut etre AARRGHH NOOOOOOOON”…… Résultat, pas de pique-nique…pas de bière… mais une plage de rêve quand même

Image1

  • Paradise Beach: la grande plage dorée de Cadlao, avec des coraux sublimes…

IMG_0997

  • Retour à El Nido, Le vent s’étant levé, à vue d’œil il y a un courant de fou entre El Nido et Caldlao, le stress est à son maximum, je suis sûre qu’on va dériver et partir si loin qu’on devra rester sur le bateau 2 ans et survivre en mangeant des requins, en buvant du sang de baleines, et en se protéger du soleil avec du jus de méduse…. En fait, easy, la traversée, en 20 minutes, c’était torché, trop forte, surtout que Mathieu comme d’habitude, se la coulait douce et s’amusait à prendre des photos, feignasse!

IMG_0960

3ème jour : Tour A plus une partie du B (intérieur de la baie):

  • Small lagoon: avec les chinois qui savent pas nager, et qui ont du coup trois gilets de sauvetage chacun, et qui se font tirer par leurs guides philippin…, même quand on a pied.
  • Big lagoon: on descend pas du bateau, et il vaut peut etre mieux quand on voit les bêtes d’oursins qui jonchent le fond, super joli.

IMG_1025

  • Secret lagoon: la plage la plus majestueuse de toutes les vacances! Tu as toujours rêvé d’avoir des photos qui rendraient folle de jalousie ta fameuse copine super bien gaulée: le combo secret lagoon + photoshop est le meilleur plan du monde pour atteindre cet objectif: crise de nerf de tes fausses copines facebook garantie: la preuve AHAHAHA

Image5

  • Simizu Island: Snorkeling prêt d’une plage, déserte…qund soudain un énorme varan apparaît, et connaissant leur aptitude de nageur, je pense que j’ai parcouru le 100m nage libre (crowl, brasse, et nage du chien mélangés) le plus rapide de MA VIE! Mais en fait, agonisant d’épuisement sur le bateau, le guide m’explique que c’est végétarien…

  • Snake Island, très joli, surtout le matin… Et comme on y était laprès-midi…

IMG_1132

  • Seven Commando Beach: rien d’extraordinaire… Tout de même, si on compare à Palavas les flots, c’est comme si on comparait le costume de James Bond au costume de Mathieu à sa remise de diplôme…

matt (28)

Et quelques anecdotes:

    • A un moment, j’entends la sirène, et on est pas mercredi midi: un tsunami??!? paniquée, je hurle à Mathieu de sortir immédiatement des toilettes, et sors de la chambre d’hôtel pour demander conseil à la réceptionniste, sur comment survivre à ce désastre !…”heuummm… comment dire…  c’est en fait le couvre feu de 21h pour les mineurs”…. La honte…

  • Même hôtel, un petit chat, ou plutôt une petite chatte enceinte, se prend d’affection pour mes genoux, mais surtout pour mon lit.
  • Mathieu, après une journée en mer, se ballade torse nu dans la ville, soit disant que le t-shirt irrite son dos salé (“tu parles…”)… et il semble que je ne soit pas la seule à trouver son dos salé, lorsque je surprend un lady boy, les lèvres pincées, au bord de l’évanouissement, se rince l’oeil comme une chienne de talus au passage de Mathieu! Moi, à trois mètres derrière lui, suis morte de rire, surtout que le jeune damoiseau en rajoute encore, une fois sorti du champ de mon amoureux! Je suis trop fière !

Jaloux? En résumé, je m’aperçois que quand même, les voyages, ça sert aussi à embêter les autres une fois qu’on est rentré ;P

Il est temps alors pour nous de partir pour les Coron Island, en bateau.

Un commentaire? Un message? c’est par ici.

Photos

Photos