CHIANG MAI – CHIANG RAI

DSC05707

GÉNÉRALITÉS

Pays: Thaïlande

Voyage: Août 2015 / 4 jours

Période recommandée: Novembre à Avril

Durée recommandée: 5 jours minimum

Budget: $$

DSC05869ligne separatrice

ASPECTS PRATIQUES

Transport: Singapour ↔ Chiang Mai: Thai Airways, Air Asia, ou SilkAir. Chiang Mai ↔ Chiang Rai: Bus, 200 baths/personne/trajet, toutes les heures jusqu’à 18-19h, à réserver sur place, à la gare directement, idéalement un ou deux jours à l’avance.

Logement: Chiang Mai: Baan Rao: un homestay ancien parking à scooter très bien arrangé en plein centre de Chiang Mai, et bien accueillant (David, français, et Ting, Thaïlandaise, partagent volontiers 2-3 bières en racontant leur souvenir de trips bohèmes en Thaïlande). Pour réserver, contacter “Baan Rao-Chez nous” sur Facebook.

DSC05339  DSC05343

Chiang Rai: N Rok Na Resort: pas trop cher et très propre, manque un peu de charme néanmoins. Bien comme hôtel d’appoint, très proche de la gare de bus.

DSC05573

Excursions: Pour trouver des excursions intéressantes, je suis allée sur internet, et j’ai trouvé ça:ladybeard-1et puis j’ai continué mes recherches et j’ai trouvé ça:

logo

fff

NST_LogoDivi_03

En cliquant sur les images, vous trouverez les détails nécessaires, et je recommande chacune des trois excursions, parfaites en tout point, sauf la dernière qui est quand même trop chère, selon moi, mais qui vous amène dans des endroits reculés.

Restauration: N’hésitez pas à manger thaïlandais, c’est délicieux, méfiez-vous tout-de-même des épices.

A ne pas manquer: Les éléphants… mais à la bien! pas de foot, de peinture, ou de pirouettes qui traduisent un abus de pouvoir de l’humanité… en effet, pas mal de centres pratiquent l’apprentissage par des mauvais traitements, des rumeurs disent que pour leur apprendre des pas de danse, ils vont même jusqu’à les faire marcher sur des legos! terrible!

Bref…

il faut également marcher dans la nature, enfin faire des treks quoi, sans penser aux king cobras, aux araignées et aux trafiquants d’héroïnes qui peuplent cette jungle… Et puis voir le temple blanc à Chiang Rai, so kitsch, so good!

DSC05646Plus d’infos pratiques : Thaïlande

ligne separatrice

RÉCIT

Revenons tout d’abord quelques mois en arrière:

Avril 2015: alors que le lundi 10 août, jour de la fête nationale singapourienne, est déjà férié, notre cher gouvernement Singapourien annonce que le vendredi 7 août 2015, sera off également pour fêter les 50 ans du pays! Un weekend de 4 jours offerts aux citoyens, afin de nous rassembler pour prouver au monde la grandeur, l’harmonie et la puissance de notre dévouée ville-état!

Par conséquent, 20 minutes après l’annonce de cette fête nationale, je me dois d’accomplir un premier geste patriote, comme beaucoup d’autres “EP holders” de Singapour: Thai AIRWAYS booké pour Chiang Mai WOUHOU!!

ligne-separatrice22

6 août 2015:

Alors que Singapour est en effervescence, notre chauffeur de taxi à Chiang Mai est amorphe: non seulement il a l’air de  comprendre le plan de “sa” ville, autant qu’une thèse sur la reproduction en captivité de Penaeus vannamei-stylirostris, mais en plus, et le pire, c’est qu’il a le même sens de l’orientation que Mathieu.

Tant bien que mal, on arrive à Baan Rao, un homestay un peu caché dans une petite allée, où il y a toujours du monde pour boire un canon en discutant du sens de la vie, des voyages, de la richesse et de le pauvreté dans le monde, et du style vestimentaire des chinois. Il est temps de se coucher je crois…

7 août 2015

Une journée que j’attendais depuis longtemps: on part nourrir, promener, et laver les éléphants d’Asie!

DSC05481La route est assez longue, mais tellement drôle: Il a plu la veille, et le chemin en terre ressemble plus à un porridge à la citrouille qu’à un terrain de tennis Roland Garros.

60km/h, on chasse, ça craque, bruits chelous.. conducteur: ."m'en fous, c'est pas ma voiture!"

60km/h, on chasse, ça craque, bruits chelous.. conducteur: .”m’en fous, c’est pas ma voiture!”

DSC05560 DSC05541 DSC05568

Enfin on arrive!

Plus petit que son cousin Africain, et avec des mini-oreilles et rarement des défenses, l’éléphant d’Asie servait traditionnellement de moyen de transport dans la région, ou il était en parallèle considéré comme un animal sacré et vénéré. Aujourd’hui, depuis l’invention du scooter, il n’est plus utilisé qu’à des fins touristiques. Ce qui n’est pas toujours top, puisque certains centres leur apprennent à jouer au foot, à peindre,à fumer des clopes au prix d’une éducation sacrément “sévère”.. ce qui n’est heureusement pas le cas de certaines institutions, dont le Elephant Discovery center où nous sommes allés:

DSC05535  DSC05483

On commence par être assigné à un éléphant: le nôtre, ou plutôt la nôtre s’appelle…. Marie….

“Hey, Marie?” / “Yes?” / “No, not you, I was talking to the elephant! Aahahahah!” …Trop drôle… vraiment…

Après les présentations, quelques bananes, et une fois Marie à son aise (après 20 crottes de la taille d’un ballon de basket, on s’est dit qu’elle devait surement se sentir bien avec nous), on part dans la rivière la baigner.

DSC05402

MMMMMh

MMMMMh

On nous apprend quelques mots, ou bruits pour lui donner des instructions, et on part sur son dos de nouveau tout terreux (ça valait bien la peine de la laver..) pour 30 minutes à travers la jungle!

DSC05451 DSC05393 DSC_0375

Enfin, le meilleur moment arrive: la rivière à jouer avec les éléphants!

DSC_0947 DSC_0437 DSC_0497 DSC05533 DSC05510Inoubliable!

Il est tant de rentrer! Mathieu dit au revoir à Marie avec une bonne grosse banane, Marie dit au revoir à Mathieu avec une bonne grosse bouse…

2 bonnes heures de voiture plus tard, suivi de 3 heures en bus, et on arrive à Chiang Rai pour passer la nuit!

ligne-separatrice22

7 août 2015

Nous partons pour un tour sur deux jours, en commençant par une visite des principaux sites touristiques de la région, et si, on ne commence pas par le plus moche, on commence tout de même par le plus kitsch: le “Wat Rong Khun“.

DSC05579

Bienvenue mon mignon!

Bienvenu mon mignon!

Vous aimez la cocaïne? Ce temple est fait pour vous: d’une blancheur éclatante, incruste de petits miroir, ce lieu enchantera les rêveurs et les fans de science-fiction. On franchit un pont au dessus d’une mer de mains suppliantes tout droit sorties des enfers, puis on entre dans la structure pour découvrir des dessins bouddhistes psychédéliques intégrant multitude de références divines modernes qui ont marqué l’humanité à tout jamais: Chewbacca, Kung Fu Panda, cellermoon, Zizou en mode Materazzi et j’en passe…

DSC05590 DSC05599 DSC05604

t'es plutot vrac...vasarely?

t’es plutôt Braque…Vasarely?

Il faut dire que ce temple achevé en 2008, reflète une volonté poussée de pureté et d’harmonie.

DSC05623

Mesdames et Messieurs, les toilettes!

Mesdames et Messieurs, les toilettes!

On part ensuite pour la deuxième merveille de Chiang Rai, le Baan Dam.

DSC05651

Si le temple blanc scie plus aux junkies, la maison noire, Baan Nam, se prête très bien aux satanistes: l’artiste, un vieux papi déluré, voulait que sa maison, son œuvre, s’axe autour du morbide: animaux morts, squelettes, matériaux naturels sombres, armes…

DSC05713 DSC05702

Papi...

Papi…

DSC05661 DSC05673

C'est Jean-Claude qui la tue... Jean-Claude Baan Dam

C’est Jean-Claude qui l’a tué… Jean-Claude Baan Dam

Nous partons de ce lieu, comment dire, très joliment mortuaire, alors que 5 bus de chinois viennent de débarquer.

Regardez-y de plus pres...

Regardez-y de plus près…

Mais comment je sais que ce sont des chinois me direz-vous? Au-delà de leur goût vestimentaire, de la douce mélodie de leur conversation, et d’une forme singulière de la paroi oculaire que je m’avancerai à qualifier de “bridée”, il se trouve que j’ai aussi un certain entrainement grâce à ce site: www.japochi.com . A vous de jouer…

Petit exemple, pour chacun de ces individus, s’agit-t-il:

  1. D’une Thaï
  2. D’une Chinoise
  3. D’un Portoricain
  4. Autre

DSC05741 DSC05719 DSC05746 DSC05718

PERDU! loooooser…

via GIPHY

Et ben la réponse c’était “autre”, parce-que pour chacune des photos, il s’agit en fait de femmes d’ethnies locales (Akka, Karen, Lahu, Chagasse…) qui sont devenues de vraies business women, en vivant dans un village zoo artificiel et en se déguisant comme il y a 50 ans, en faisant croire aux touristes qu’elles cousent elles-même leur tissu à la main qu’elles vendent ensuite sur leur stand… petites malines… Bref à éviter… Néanmoins ces parcs à touristes reflètent une certaine réalité qui existent encore dans des villages de montagnes, mais bien leur font de ne pas divulguer les lieux où ils se trouvent…

C'est joli quand meme

Village artificiel… C’est joli quand même

Direction ensuite la Birmanie et le Laos!

LE TRIANGLE D'OR, ou le carrefour du traffic d'Opium!

LE TRIANGLE D’OR, où le carrefour du trafic d’Opium!

On est ici à l’intersection entre trois pays: la Birmanie, 2ème producteur mondial d’Opium, le Laos, 3ème producteur mondial d’Opium, et la Thaïlande, 1er distributeur de l’héroïne birmane et laotienne. Sympa. Ils sont séparés par le Mékong. Cette intersection est le symbole d’une zone géographique plus large, appelé triangle d’Or, en référence à la production de drogue dure, et en opposition au croissant d’Or (Afghanistan / Pakistan / Iran). La zone est plutôt jolie, même si pas vraiment indispensable à visiter.

Le Mekong... aussi rouge comme l'URSS

Le Mékong… aussi rouge que l’URSS

Contre l'overdose, on a la solution: Buddha.

Contre l’overdose, on a la solution: Bouddha.

"Donated by the US drug enforcement administration"... Vraiment merci les americains, sans vous, on ne pourrait pas ...s'assoir.

“Donated by the US drug enforcement administration”… Vraiment merci les américains, sans vous, on ne pourrait pas …s’assoir.

Vestiges a Chiang Saen, ancienne capitale du royame de Lanna

Vestiges à Chiang Saen, ancienne capitale du royaume de Lanna

DSC05805Les visites sont terminées! Sun, notre guide, nous emmène alors au marché… c’est bien coloré, bourré d’aliments inconnus au bataillon!

"Ce ne serait pas du veau ca par hasard?" "Ah non ca, c'est des tomates"

“Ce ne serait pas du veau ça par hasard?” “Ah non ça, c’est des tomates”

DSC05812

Oh! et au fait, j’ai presque oublié de vous dire!!

DSC05816

Je mange des insectes!

Nous arrivons enfin au village Akka où nous passerons la nuit, les chambres sont sommaires, mais suffisamment bien agencées et surtout assez charmantes pour convenir à n’importe quel visiteur:

DSC05859  DSC05852

On peut alors commencer une soirée chaleureuse avec notre hôte et d’autres gens de passage, grâce notamment à un alcool de riz et à un talent vocal indéniable de Sun, et de moi-même!

DSC05844

DSC05845

Un dernier regard aux milliards d’ étoiles, et cette journée s’ajoute doucement dans ma boite à souvenir pour toujours…

ligne-separatrice22

9 Aout 2015

On se réveille paisiblement dans notre cabane tribale et si pittoresque.

Et enfin nous partons dans la jungle de la Thaïlande.

Deux autochtones nous accompagnèrent dans cette aventure. A court de nourriture, nous décidâmes de partir en chasse:  nos bâtons de marche en bambou que nous venions de fabriquer allaient nous aider dans cette tâche périlleuse.

La peur dans nos yeux... mais il faut continuer contre tout vent et maree...

La peur dans nos yeux… mais il faut continuer contre tout vent et marée…

A l’Affut, notre guide à l’œil de Lynx, que nous nommeront Tarzan afin de préserver son anonymat, repéra alors nos proies: des espèces de cafards volants oranges avec une trompe: des Giant Bamboo Weevils!!

Il s’approcha prudemment des bambous où loge cet animal terrifiant, quand TOUT A COUP! Il se jeta littéralement dans les arbres, en lançant son bout de bois dans les airs comme un sabre laser Jedi, pour défoncer et assommer toutes les bêtes volantes sorties de leur torpeur!

Et tout ça, pour ensuite les ramasser, leur arracher les pattes, et les conserver vivantes dans un petit sac afin de les broyer plus tard, et les faire frire avec de l’ail et du piment …

On continua notre exploration en traversant des villages secrets et des rizières cachées. A l’aide de sa machette Tarzan se mit à fabriquer des outils nécessaires à notre survie: cuillères, baguettes, verres, casseroles, et bagues de fiançailles…

DSC05915 DSC05887 DSC05857 DSC05898 DSC05904 DSC05906 DSC05940
Par chance, après 5-6h de marche en se sentant vulnérables dans cette nature hostile, nous arrivâmes à retrouver la civilisation.

DSC05954

C’était super cool!… le retour sur Chiang Mai en bus terminera cette journée de tous les dangers…

ligne-separatrice22

10 août 2015

Et c’est reparti pour un trek, avec encore plus d’aventures que le précédent, et toujours ces paysages époustouflants! On apprend à trouver de l’eau, à repérer les serpents, à fabriquer des flèches empoisonnées, à éviter les nids de frôlons, à soigner la malaria, à faire pousser du riz, et attirer l’attention des singes et des jolies filles à gros lolos en soufflant dans une tige de citronnelle

DSC06057 DSC05974 DSC05967 DSC05972 DSC06031 DSC06024 DSC05990 DSC06016

Il est tant de retourner à Chiang Mai, en Scooter, en 4×4 et en radeau de bambous, et de ramener de jolis souvenirs à la maison…

DSC06084

A la prochaine!

A la prochaine!

Un commentaire? Un message? c’est par ici.