GOA

 actuallyitdepends.wordpress.com
GÉNÉRALITÉS

Pays: Inde

Voyage: Avril 2011 / plus de détails sur la page: voyage

Période recommandée: De Novembre à Avril

Budget: $

Sites visités:

ligne separatrice

ASPECTS PRATIQUES

Le séjour datant de 2011: les informations partagées ici peuvent être limitées ou erronées

Transport: Bangalore → Goa: vol Kingfisher, oui, Kingfisher, comme la bière… Sur place: scooter, principalement. Goa → Rajasthan: Bus comfort de nuit de Goa (ville de Mapusa) à Bombay-Mumbai, puis train pendant 18h de Bombay à Jodhpur… épique. Réservation du bus par une agence de Arambol.

DSC01936

DSC02788

Le train en Inde, plutôt convivial!

Le train en Inde, plutôt convivial!

Logement: Malheureusement, je n’ai pas les noms des guesthouses où nous avons séjourné… Vagator: une hut au bord de la plage. Anjuna: une charmante chambre dans une maison tenue par des locaux, avec un super jardin devant, à deux pas de la plage, et non accessible en voiture. Ashvem/Morjim: Cafe Morjim – une hut au bord de la plage au milieu de nulle part…

Hut de Vagator

Hut de Vagator

Acces direct a la plage depuis notre hut de Morjim beach !

Accès direct à la plage depuis notre hut de Ashvem/Morjim beach ! Il y a pire…

A ne pas manquer: voir un coucher de soleil: plein Ouest, magique / essayer de danser sur de la trance goa sans être drogué / aller faire un tour à la plage de Baga et se dire que finalement, la Grande Motte, c’est pas si mal…

Plus d’infos sur la page Inde et la page notre voyage

ligne separatrice

RÉCIT

On a deux mois devant nous pour visiter un pays, on veut du dépaysement, de la bonne nourriture, et des plaies ouvertes!

Départ pour l’Inde !

DSC03554

Voilà comment s’organisera notre séjour:

  • 15 jours : Kerala: Kovalam – Varkala – Kollam – Allepey – Kumarakom – Munnar
  • 6 jours: Madurai et Karnataka Sud: Madurai, Ooty, Mysore, Bangalore
  • 6 jours: Goa (ci-dessous)
  • 18 jours: Rajasthan: Jodhpur – Jaisalmer – Ranakpur – Udaipur – Chittorgarh – Bundi – Pushkar – Jaipur
  • 2 jours: Agra: fatehpur sikri – Taj Mahal
  • 3 jours: Delhi
  • 15 jours: Ladakh: Leh – Tso Moriri – Markha Valley – route des monastères – vallée de Nubra

ligne separatrice

GOA

DSC02727

Arrivée à l’aéroport de Goa, vivants. On trouve un groupe de jeunes indiens qui ont un minibus, qui veulent bien nous poser à Vagator plage. Plutôt cool. On passe devant des églises blanches très jolies: on est en terre catholique ici.

Mais pourquoi donc on préfère Jésus à Shiva dans cette région? Parce-que Goa fut portugaise jusqu’en 1961. Vasco da Gama  est la ville le plus peuplé de ce territoire.

Vagator

Bien, mais pas top. On y reste juste une nuit, le temps de prendre de jolies photos de coucher de soleil, et de jouer avec les vaches sur la plage.

DSC02652DSC02669

Anjuna

La plage des derniers hippies qui aiment la musique hardcore sur Goa: La musique trance-goa tire ses racines, je vous le donne en mille, de Goa à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Depuis, Goa est une sorte de mecque hippie bien que le style “trance-goa” actuel ne soit apparu qu’au début des années 1990. Aujourd’hui, il y a encore un noyau dur resté à Goa, qui fait de la musique, de la peinture, du yoga et de la méditation. Du coup, on y croise quelques champions, surtout à Anjuna:

En journée, je ne vous cache pas que cette plage est plutôt relou: les indiens viennent en bande prendre en photos les jeunes blanches qui bronzent tranquille, ce qui a le don de plutôt mettre mal à l’aise…

A faire: prendre un verre au Tantra bar (photo du bandeau de cette page)! Coucher de soleil inoubliable…

DSC02641Pictureff1

Calangute et baga

Depuis Ajuna, on loue un scooter pour visiter les plages plus au sud, Calangute et Baga. Bon ben, ambiance Palavas au mois d’août au milieu d’une déchetterie… C’est assez irréel à quel point c’est tout pourri: dans l’eau, les jetskis foncent à fond les ballons à moins de 10 mètres de la plage, pendant que des bateaux à banane trainent des bandes d’ados indiens plein d’acné en furie, alors que les mamans hurlent dès que leurs enfants touchent l’eau du bout des pieds, tout ça pendant que les papas reluquent les blanches en maillot de bain allongées sur le petit carré de sable entouré de déchets…. Chouette, comme endroit.

DSC02663

Le soir, pour calmer l’effervescence de l’aprèm, coucher de soleil depuis le fort de Chapora.

DSC02691

DSC02638

Morjim

Fréquentée des russes, c’est une très longue plage déserte et très agréable, avec quelques paillotes très aérées où il fait bon manger un curry.

DSC02717

Ashvem

Dans le prolongement de Morjim, c’est là que nous poserons nos bagages pour les deux nuits suivantes. C’est là aussi qu’en rentrant un soir en scooter, au moment de tourner pour rejoindre notre cabane, Mathieu pile pour laisser passer un serpent énorme (Presque la largeur de la route), qui vient justement de notre parking… Paniquée, je vais voir le proprio: “A c’est étonnant, d’habitude, les serpents ne traversent jamais la route dans ce sens”… J’ai pas dormi de la nuit.

DSC02777 DSC02830

Arambol

Un petit village de hippies bien plus calme que Anjuna. On y rencontre plusieurs français:  Laura, une artiste peintre qui adore le pétard mais déteste les indiens parce que on ne peut plus se balader à poils sur la plage et parce-qu’ils vendent leurs maisons et terrains aux russes et du coup augmentent les loyers, qu’elle peut heureusement encore payer avec les allocations chômage qu’elle touche grâce à sa copine qui se fait passer pour elle tous les mois à l’ANPE, mais quand même les indiens ils sont relous. On rencontre aussi la famille “jaimelabeu” qui est “trop d’accord, yé” avec Laura, et qui est defoncée pour regarder la finale de la ligue de champion, et plus amballée à nous raconter leur visite du temple de Sai baba, parce-que, dixit, “Sai baba quoi… tu vois, c’était, wouah, ouf tu vois… parce que Said Baba c’est quelqu’un quand même, tu vois… ouf… je veux dire, c’est quelqu’un de tellement vivant tu vois… trop puissant quoi!”. Cool.

Sai Baba, tu vois quoi! from fr.mystockphoto.com

Sai Baba, tu vois quoi! from fr.mystockphoto.com

DSC02811

La pause détente-Goa touche à sa fin, bus de nuit, direction Mumbai, pour prendre alors un train, vers le Rajasthan…

Étape précédente: MADURAI et KARNATAKA SUD 

Étape suivante: RAJASTHAN

DSC02917

Un commentaire? Un message? c’est par ici.