KALAW et LAC INLE

DSC08171

GÉNÉRALITÉS

Pays: Birmanie

Voyage: Novembre 2015 / 9 jours en Birmanie, avec Yangon, Inle et Bagan.

Période recommandée: de mi-Octobre à mi-Mars

Durée recommandée: 5-6 jours pour Inle en incluant le trek de Kalaw, 2 semaines pour la Birmanie.

Budget: $

Itinéraire Inle:

ligne separatrice

ASPECTS PRATIQUES

Transport: Singapour Yangon : Jetstar: à partir de 200 SGD ! Yangon – sur place: Taxi, la course est à négocier sur place, ou prendre le train circulaire. Attention: bien anticiper les temps de trajet. Yangon → Kalaw/Inle et Bagan Yangon : en bus de nuit, très très confortable, avec JJ Express – 20 USD – à réserver sur facebook. Inle Bagan : en bus de nuit un peu pourri, réservé dans une agence de Inle, 13.000 Kiats. Bagan – sur place: Vélo ou mieux, vélo électrique – 8000 Kiats la journée. Bagan ↔ Mont Popa: 30.000 Kiats en voiture, demandez aux vendeurs de tableaux, ils ont toujours des bons plans.

En barque a Inle!

En barque a Inle!

Logement:

  • Yangon: suivre ce lien
  • Inle: La Maison Birmane, sur Nyaung Shwe. Un petit havre assez luxueux sans être prétentieux dans la ville principale du lac.

DSC07994

  • Bagan: suivre ce lien

Excursion:

  • Trek KALAW → INLE : Nous sommes passés par l’agence A1 trekking, et aucun regret. Bon anglais, moments de complicité, prix raisonnable. Plus de détails dans la partie “Récit”.
Avec notre guide et Lydia, au sommet du monde

Avec notre guide et Lydia, qui participe également à l’excursion, au sommet du monde

  • MONT POPA (Bagan): suivre ce lien

Restauration: Je ne suis pas de meilleurs conseils, la nourriture, c’est plus l’expertise de Mathieu, mais je peux tout de même dire qu’ il faut absolument manger une fois la salade de feuille de thé, avec un goût amer assez particulier mais délicieusement frais, et la salade de tomates de Bagan, dont je n’oublierai jamais le goût. Pour le reste, laissez vous suivre par vos envies. En Birmanie on cuisine parfois très gras, prudence si vous n’aimez pas l’huile.

Plus d’infos pratiques (transport, histoire, anecdotes, les immanquables de Birmanie…) : Myanmar-Birmanie

ligne separatrice

RÉCIT

La Birmanie

DSC08139

 Au carrefour entre l’Inde et l’Asie du sud-Est, on a du mal à associer ses paysages, sa culture, sa population, ses tuk-tuks à l’un ou l’autre de ces sous-continents: une fois plutôt indienne, une fois plutôt asiatique, parfois tibétaine, mais toujours très singulière, c’est le moment de planifier notre prochain voyage.

  • “Tu connais la Birmanie? en plus, le pays vient juste de s’ouvrir, on sera les seuls touristes” j’ annonce à Mathieu, pas peu fière de mon entreprise.
  • “Tu parles, ça fait 10 ans que le pays se visite, 5 ans qu’il est vraiment ouvert, et 2 ans qu’il est complétement rôdé…”
  • “Pfff n’importe quoi, ils ont dit que c’était le moment de y aller sur BFM TV, ça ne peut donc qu’être vrai!”

DSC08358

Bref, on est parti 9 jours:

  • Yangon: 2 jours – lien
  • Kalaw – Inle: 4 jours : lire ci-dessous
  • Bagan : 3 jours : lien

ligne separatrice

TREK KALAW INLE

DSC07670

Lire étape précédente: Yangon

Nous arrivons donc en bus depuis Yangon… à 3h du matin à Kalaw, sans manteau (il ne fait pas plus de 10°C), sans lunettes de vue (certainement perdues dans les trous noirs spatiaux-temporels du bus), et surtout, sans hôtel – je pensais que le bus arriverait vers 7h du matin…

Heureusement l’agence A1 avait arrangé la présence de quelqu’un pour nous recupérer à la sortie du bus, et avait anticipé mon ignorance en réservant une petite chambre dans un hôtel.

On se lève donc frais, et réchauffé, à Kalaw, et c’est parti pour un trek de 61 km, sur 3 jours et 2 nuits, avec un départ à 1300m à Inle, et une arrivée à Inle à 900m.

Kalaw

Kalaw

Sur le chemin, des montagnes, des forêts, des champs de riz, de maïs, d’aubergines, de piments, des villages, des minorités Pa O et Danu, quelques charrues, beaucoup de fleurs, encore plus de “mingalaba”, du soleil, du brouillard, du froid la nuit, beaucoup de froid, des montées, un peu de pointes à 7km/h au début, un peu de courbatures à la fin, et des étoiles, des milliards d’étoiles…

Quelques (trop de?) photos pour illustrer ces trois jours en pays birman.

1er jour:

DSC07519 DSC07543 DSC07562

Trieuse de thé

Trieuse de thé

DSC075912ème jour

DSC07703 DSC07690 DSC07653 DSC07705 DSC07711 DSC07719 DSC07749 DSC07758 DSC07777 DSC07782 DSC07791 DSC07797 DSC07817 DSC07789

coucher de soleil...

coucher de soleil…

DSC07855

3ème jour

Monastère aux aurores

Monastère aux aurores

DSC07869 DSC07891 DSC07894 DSC07902 DSC07905 DSC07919

Terre rouge!

Terre rouge!

DSC07939  DSC07954

Direction Lac Inle!

Direction Lac Inle!

INLE

Après le trek, nous n’avons qu’une journée pour visiter le lac Inle. En tant que destination touristique, il faut bien admettre que ça envoie sévère.

DSC08164

Situé en pays Shan, le deuxième plus grand lac de Birmanie offre un panorama de malade. Avec au maximum 5 m de profondeur, on se ballade sur le lac en barque à moteur.

Faits intéressants:

  • Le lac abrite des espèces d’escargots et de poissons qu’on ne trouve nul part ailleurs dans le monde!
  • Les 70.000 habitants autour du lac sont principalement issus de la minorité “Intha” et vivent à Nyaung Shwe, la ville principale au Nord, où sur des villages flottants.
Nyaung Shwe

Nyaung Shwe

  • Les Inthas ont développé des techniques de pèche uniques, en pagayant à la force des jambes!

DSC08159 DSC08178

Ils tapent sur l'eau pour diriger les poissons vers les filets.

Ils tapent sur l’eau pour diriger les poissons vers les filets.

 

A voir/faire absolument:

  • Les jardins flottants de Kela: ce qu’il y a de plus atypique à voir sur la lac. Et c’est en fait asez drôle de savoir comment c’est fait: les pécheurs ramassent des algues et des sédiments au fond du lac, et les entassent sur un mètre pour en faire une espèce de radeau qui servira à accueillir des plantations (tomates et concombres par exemple) et à circuler entre les allées. C’est vraiment très agréable de se balader à travers ces jardins.

DSC08137 DSC08094

  • Les villages flottants du lac: c’est très amusant de prendre du recul dans ces villages de bois sur pilotis, et de réaliser qu’il n’y a en fait pas de routes, pas de trottoirs, juste des canaux, pour aller à la poste et pour aller au PMU du coin. Le matin vers 8h, quand les enfants partent à l’école, risques d’embouteillage en barque…

DSC08012DSC08082 DSC08041

  • Le marché de Nan Pan: Il y a un marché quasiment tous les jours sur le lac, à différents endroits selon le jour de la semaine. Pour nous, ce fut Nan Pan, au sud du Lac. Je ne sais pas vous mais perso j’ai toujours plaisir à me balader dans les allées colorées des marchés, avec toujours en tête les marchés de ma Provence.

DSC08031 DSC08025 DSC08058

  • Le village et les temples de Inn Dein: au delà du site en lui-même, ce sont les 15 minutes sur le bateau à travers la nature qui donne tout son charme à ce village. Une fois arrivé, il faut visiter les centaines de petites stupas qui ont plus de 1000 ans, autour du monastères, mais aussi celles plus anciennes de l’arrière pays.

DSC08072 DSC08064 DSC08054

  • Kyay Sar Kone, ou plus communément connu comme le monastère des chats… Parce-que oui, c’est un monastère tout en bois construit en 1890 sur pilotis, au style épuré, et parce-oui, il y a des chats, pleins de chats qui ne demandent que des câlins! Au coucher du soleil, la lumière y était incroyable, immanquable.

DSC08130 DSC08111

1...2...3!...4!!!!!!!

1…2…3!…4!!!!!!!

DSC08107

  • Un massage traditionnel chez l’habitant, à Nyaung Shwe: Thae Su family massage, Hospital Kyone Yoe Road, Nanpan Quarter (4). Enfin…
  • Le coucher du soleil sur le lac. Rien à ajouter, les photos parlent d’elles-mêmes.

DSC08173 DSC08154 DSC08140

Il y a aussi généralement dans les tours sur le lac inclus d’autres points d’intérêts, comme les fabriques de soie de Lotus, une spécificité birmane, ou la forge traditionnelle, ou encore des pagodes tels que Phaung Daw Oo, mais ces arrêts manquent un peu d’intérêt et de vérité.

Soie de Lotus

Soie de Lotus

Ce séjour de quatre jours autour du lac est un de mes meilleurs souvenirs d’Asie. Certes, le chemin est tout tracé en raison de l’affluence touristique, mais on s’en fout, c’est super quand même! Ce qui est sur, c’est que ca donne envie de voyager un peu plus dans les terres du pays Shan, à l’Ouest du lac… une prochaine fois!

Étape précédente: Yangon
Étape suivante: Bagan

Un commentaire? Un message? c’est par ici.