BEIJING – PEKIN

DSC00156GÉNÉRALITÉS

Pays: Chine

Voyage: Février 2016 / 6 jours

Période recommandée: de Mai à Octobre, en évitant les pluies du mois de Juillet

Durée recommandée: 3 jours minimum pour la capitale et la muraille de Chine

Budget: $$

Itinéraire:

ligne separatrice

ASPECTS PRATIQUES

TransportAéroport → Centre ville: 1 heure maximum, en taxi. Bien prévoir l’adresse en chinois sur un papier. Si, si, je vous jure. A peu près 80 RMB / 45 minutes pour le centre. Sinon Métro. Sur place: Taxi, peu cher et pratique. On peut même parfois fumer dedans. Si, si, je vous jure. Sinon métro: très facile à Pékin.

Le talent artistique est en moi... je crois.

Le talent artistique est en moi… je crois.

logement: Courtyard 7! Dans un hutong proche de la rue Nanluguoxiang, c’est un lieu à l’image de la Chine d’un autre temps, et correspond à l’imaginaire de l’empire du milieu: on se croirait dans le film Tigre et Dragon, un lieu magique que je ne peux que recommander.

DSC00020 DSC00013

Restaurant: Je ne saurais malheureusement citer le nom d’un restaurant, mais il faut absolument essayer le canard laqué, et ne pas hésiter à rentrer dans les petits restaurants au milieu des hutongs. On peut aussi tenter les scorpions, les araignées et les étoiles de mer en brochette du marché de nuit de Dong’Anmen… à vos risques et périls.

Mmmmmmmmh

Mmmmmmmmh

Ni Hao! Alors on prendra un canard laque avec deux assiettes de poulets, des crepes, un porc, une casserrolle de nouille, et une petite assiette de salade verte s'il vous plait.

Ni Hao! Alors on prendra un canard laqué avec deux poulets, des crêpes, un porc, une casserole de nouilles, du tofu sauce soja et un petit bol de riz s’il vous plait.

Sortir: Et bien oui, ça sort sévère à Beijing. D’abord le quartier de Houhai, où on peut trouver des dizaines de bars plus clinquants les uns que les autres, avec des chanteurs dépressifs, des stripteaseuses, des cocktails bleus fluo médicamenteux, et du riz, tout ça dans le même endroit. Il faut au moins y rentrer une fois,mais de préférence avec des oreilles de lapins qui clignotent. Claaaaasse.

DSC00351 DSC00340

Viens te pendre avec moi...

Viens te pendre avec moi…

Puis direction le Modernista, pour un live band de folie et une ambiance qui fait bien plaisir, toujours avec les oreilles de lapins!

imagesEZNMU5J8DSC00356

A ne pas manquer: se lever très tôt et aller dans un parc, pour voir la pieuvre Beijing se réveiller… / flâner dans les hutongs, et s’imaginer vivre la Chine impériale / visiter la cité interdite, le palais d’été, mais aussi ne pas manquer le temple du Ciel, à l’aube, avant que le monde ne s’en empare / boire un thé à côté de la tour de la Cloche / manger du riz… on est en Chine quand même…

DSC00294

Plus d’infos pratiques : Chine

ligne separatrice

RÉCIT

DSC00623

Voici le récit de mon séjour dans cette ville fascinante, puissante, et légendaire à la fois. Oui, je suis tombée amoureuse. Je sens que je vous captive déjà.

Remontons d’abord 2 semaines plus tôt: un projet genre “cancer en phase terminal” au boulot, je n’ai plus qu’une carte à jouer: rencontrer directement les autorités chinoises pour résoudre mon problème, et leur demander humblement de dire oui à toutes mes requêtes. Facile. J’obtiens mon visa, j’achète mes billets, et je pris pour que mon avion ne disparaisse pas entre la Malaise et le Vietnam.

Pékin, me voilà.

DSC00649

ligne-separatrice22

1er JOUR

Je sors du taxi, au milieu des vieux hutongs de Beijing. Il fait nuit noire, il est 1h du matin, et il fait -10°.

C'est par la? vous etes sur?

C’est par là? vous êtes sûrs?

Quelques bars aux lumières tamisées réchauffent encore les derniers pékinois éveillés qui rient en buvant une bière ou un thé bien chaud.

DSC00505

Je les envie. Surtout que je n’ai aucune idée d’où je me trouve. Je demande à un passant un peu éméché de me montrer le chemin, en présentant l’adresse en Chinois. Il m’indique le Nord, or s’il y a une chose dont je suis sûre, c’est que mon hutong, il est au sud. Après trois tentatives qui m’indiquent le Nord, je me décide à appeler la réception: l’hôtel est bien au Sud.

Et là, une fois dans cette auberge, tous mes poils s’irisent. Parce-que oui, j’ai froid. Mais c’est surtout la magie du lieu qui me transporte.

DSC00019

Je m’endors comme dans un rêve, excitée de la journée qui m’attend le lendemain….

8:30am: collants, pantalon, chaussettes de ski, juste au corps Damart, gants en moumoutes et deux manteaux: je peux sortir de ma chambre. direction la place Tiananmen.

Place tiananmen:

DSC00058

Le choc. comme première vision de Beijing de jour, je vous jure que ça en jette. Une immense place, des gardes chinois dont l’allure me suggère de rester silencieuse, des groupes de centaines de touristes, des avenues immenses sans voiture, des bâtiments gouvernementaux massifs, et l’enceinte de la cité interdite avec la figure emblématique de Mao. J’y suis.

DSC00081

Tiananmen, ça signifie “Place de la porte de la Paix céleste”. Tout une Histoire. C’est sur cette place que se mesure la température sociale du pays: la proclamation de la République Populaire de Chine, les manifestations des gardes rouges, la révolte de Tiananmen en 1989. On y trouve également le mausolée de Mao en son centre.

DSC00042

Devant le Mausolee de Mao...

Devant le Mausolée de Mao…

J’y passe facile 1 heure, persuadée d’être au centre du centre de la Chine.

La cité interdite:

Elle se trouve au Nord de la place, et on ne peut vraiment pas rater son entrée: sur le fronton est accroché le portrait géant de Mao Zedong, avec deux inscriptions:

  • à gauche : 中华人民共和国万岁 « Longue vie à la République populaire de Chine » ;
  • à droite : 世界人民大团结万岁 « Longue vie à l’union des peuples de la terre » ;

DSC00075

Puis je pénètre dans l’enceinte, prête à découvrir les mystères de la Chine …

Bon, en vrai, j’ai juste à suivre la foule, nombreuse.

DSC00104

Elle fut construite au XVème siècle, sous la dynastie des Ming, et est un des palais les plus grandioses et les mieux conservés de Chine. Son accès fut interdit au peuple jusqu’en 1924, après que le dernier empereur de Chine, de la dynastie des Qing, Puyi, déchu quelques années plus tôt et assigné à résidence depuis lors, dut quitter les lieux.

Fait surprenant: cette immense palais fut construit en seulement 14 ans! Merci à l’esclavage!

DSC00117 DSC00108 DSC00120 DSC00132 DSC00085

J’y passe bien 2-3h, puis ressort par la porte Nord, pour directement me diriger droit devant, vers une colline…

La colline au Charbon (Parc Jinshan)

DSC00121

Et voilà un des secrets de Pékin, par temps clair, c’est au sommet de cette colline qu’il faut immanquablement se rendre, pour admirer la cité impériale vue du ciel… un enchantement…

DSC00160 DSC00157

Quand on se promène dans le parc, à l’Est, on peut voir l’arbre d’où s’est pendu Chongzhen, le dernier empereur de la dynastie des Ming, défait par les Mandchous qui créeront la dernière dynastie de Chine, les Qing.

Avant de se pendre, il écrivit au dos de son manteau:

« Faible et de petite vertu, j’ai offensé le Ciel. Les rebelles se sont emparés de ma capitale grâce à la trahison de mes ministres. Honteux de me présenter devant mes ancêtres, je meurs. J’ôte mon bonnet impérial, mes cheveux épars tombent sur mon visage: que les rebelles démembrent mon corps. Mais qu’ils ne fassent point de mal à mon peuple! ».

Une femme chante un opéra chinois déchirant devant cet arbre. Moment de recueillement, pendant trois secondes… puis direction le Summer Palace! YAHOU!

Palais d’été

DSC00201

A 30 minutes du centre de Pékin en taxi, voici le palais préféré de l’impératrice Cixi, qui n’hésita pas à utiliser les fonds destinés à l’armée pour restaurer le palais en 1888, en pleine tension militaire avec le Japon. Il parait que son nom apparait dans les “Panama-papers”.

The_Ci-Xi_Imperial_Dowager_Empress_(9.2)

Avec son immense lac et sa colline de la longévité, ses jardins, sa délicatesse, ses toits de tuile, ses pagodes et ses temples plus colorées les uns que les autres, on y passe facilement l’après-midi.

DSC00247 DSC00222

Et deux saucisses, deux!

Et deux saucisses, deux!

La tour du tambour et la tour de la cloche

En fin d’après -midi, direction le lac Houhai, avec ses camarades de 70 ans qui se disent qu’ils prendraient bien un bain dans le lac gelé…

DSC00267

Je rejoins ensuite la tour du tambour et la tour de la Cloche en passant par la rue piétonne Yandai byway.

Oh ce scandale!

Oh ce scandale!

DSC00280

Si selon moi la Tour de la Cloche est plus gracieuse, la Tour du Tambour, construite en 1272, a au moins le mérite d’avoir eu une utilité: elle était destinée à annoncer l’heure à l’aide de tambours à une époque révolue.

Un petit thé dans le bar hipster situé su la place entre les deux tours, et je retourne à mon hutong pour me reposer avant une folle soirée. Je profite de ma sieste pour m’arrêter dans mon récit et vous expliquer: un hutong, c’est quoi au fait?

Les Hutongs

Laissez-moi éclairer votre lanterne...

Laissez-moi éclairer votre lanterne…

A Beijing, il y a plein de ruelles étroites de pierres grises, où une voiture ne passe pas vraiment, et où mamie vend ses poireaux sur le sol, maman étend le linge, papa fume des clopes en jouant aux dominos avec Bernardwong, et où ptit frère écrit un business plan bien ficelé pour exposer au banquier son projet d’ouverture d’un bar stylé dans le quartier, qui vendra des cupcakes en cactus et des T-shirts à l’effigie d’un Mao DJ qui mixe en haut du mont Fuji, tout en servant du thé à des artistes assis sur des sièges en peau de licorne. En gros.

les portes des hutongs datent parfois du temps des dynasties...

les portes des hutongs datent parfois du temps des dynasties…

Il s’agit en d’autres mots du vieux Beijing, qui à l’époque s’organisait autour des corporations de métiers, et où les maisons accueillaient des familles au sens large avec une cour en son centre. Perso, j’ai vraiment adoré me balader dans les hutongs (reportez-vous à la carte au début de l’article, zone verte = ma partie préférée).

DSC00326

Voila, la sieste est terminée, la soirée peut commencer!

Avec Kimberleigh et Marie, ce sera Houhai, et ses stripteaseuses, Shichahai, et son entrée secrète, et Modernista avec son groupe de musique live qui démonte!

DSC00338 DSC00361 DSC00344

  ligne-separatrice22

2ème JOUR

Il est 6h30 du matin, mon réveil sonne.

Il faut y aller… direction la muraille de Chine (article dédié ici!)

 ligne-separatrice22
ET PUIS…

Le temple du Ciel

Au Sud de Beijing, ce site fut mon préféré. Érigé vers 1420, il représente la terre (la place entourée d’un muret à tuiles vertes) et le ciel (le temple rond, avec les tuiles bleues). Le temple en soi est magnifique, et son parc est si vivant, malgré qu’il ne soit fréquenté que par des vieux. Désolée.

DSC00626 DSC00643  DSC00627  DSC00607  DSC00595

Guijie…

Où la rue des enfers… des dizaines voire des centaines de restaurants les uns sur les autres avec des néons plus éblouissants les uns que les autres, c’est calme le jour,  fiévreux la nuit!

DSC00559

The Place

le centre commercial le plus funky de Chine, avec son écran Led géant qui envoie des sons venus de l’espace!DSC00518

Et la vie quoi!

Dernier jour du nouvel an chinois, ca pete de partout, du toit de ma chambre y compris... un beau souvenir!

Dernier jour du nouvel an chinois, ça pête de partout, du toit de ma chambre y compris… un beau souvenir!

Après une semaine en Business trip à Beijing, clairement, je peux dire que je ne m’attendais pas à ça: c’est vachement plus chouette, charmant, agréable que ce que je m’imaginais. J’ai eu la chance de rencontrer des chinois de Chine, et les autorités elles-mêmes, qui rappellent bien le poids du gouvernement en Chine (drapeau géants, uniformes, cérémonial orchestré, statue dans l’enceinte du bâtiment et tout le tralala protocolaire), mais pour autant, Beijing ne vit pas dans le passé, malgré toute la force de son histoire que s’exprime dans chaque coin de rue. C’est une ville qui selon moi, dans une casserole, fait des petites bulles, juste avant la grosse ébullition!

Bref, Beijing, c’est vachement plus in que ce que je croyais…

Il est temps de continuer le trip, direction Shanghai!

Plus d’infos pratiques : Chine

Un commentaire? Un message? c’est par ici.